Comment Créer un Bilan Prévisionnel en 3 Étapes ?

Le bilan prévisionnel est un élément central du business plan d’une entreprise. Il permet en réalité de vérifier l’équilibre financier d’un projet et d’observer l’évolution des résultats au fil des ans. Il propose une vue d’ensemble des richesses de l’entreprise en fonction de l’investissement effectué. Comment alors créer un bilan prévisionnel en 3 étapes ?

Déterminer son actif

Calculette bleue posée sur un feuille de calcul à côté d'un stylo

La première étape pour créer un bilan prévisionnel consiste à déterminer les actifs de l’entreprise. Ce sont des éléments qui ont une valeur financière positive et qui permettent de générer des ressources. Ils se regroupent en trois catégories :

Les immobilisations

Il s’agit de l’ensemble des actifs utilisés pendant plus de 12 mois par l’entreprise. Ils sont amortis chaque année pour déterminer leur dépréciation. Ceux-ci sont aussi classés en trois catégories. Il y a entre autres les immobilisations corporelles, les immobilisations incorporelles et les immobilisations financières.

Les créances clients et stocks

Ce sont des biens qui ne sont pas conservés trop longtemps dans l’entreprise. Ils sont placés juste en dessous des immobilisations et regroupent les stocks prévisionnels ainsi que les créances clients.

La trésorerie

La trésorerie fait aussi partie des actifs d’une entreprise. Cette catégorie du bilan prévisionnel regroupe les comptes bancaires et fonds de caisse ainsi que les valeurs mobilières de placement.

Déterminer le passif

Le bilan prévisionnel ne prend pas uniquement en compte les actifs de l’entreprise. Il considère aussi les passifs de celle-ci. Il s’agit en effet de l’ensemble des dettes accumulées par l’entreprise pour son exercice. Celles-ci se regroupent en 5 catégories :

  • Les dettes financières (qui proviennent principalement des moyens de financement de l’entreprise) ;
  • Les crédits fournisseurs qui s’accumulent sur les délais de paiement fixés par les divers fournisseurs de l’entreprise ;
  • Les capitaux propres qui correspondent à l’ensemble des financements apportés par les associés au moment de la création de l’entreprise ;
  • Les dettes fiscales et sociales (TVA, charges, impôts, paie due aux employés, etc.) ;
  • Les découverts bancaires (avances sur trésorerie ou découverts accordés par la banque).

Tous ces éléments sont compris dans les passifs de l’entreprise et doivent être considérés pour l’élaboration du bilan prévisionnel.

Construire son bilan prévisionnel

Après avoir identifié tous ces éléments, vous pouvez maintenant élaborer votre bilan prévisionnel. Pour ce faire, il suffit de renseigner les informations collectées au sein d’un tableau. Celui-ci doit être divisé en deux parties. La première est prise pour répertorier les éléments de la catégorie des actifs.

La seconde partie quant à elle doit regrouper tous les passifs générés par l’entreprise. Idéalement, un bilan prévisionnel doit arriver à l’équilibre. Cela veut simplement dire que les actifs doivent être égaux aux passifs.

Pour le créer, il faut donc savoir que les emplois ou encore les ressources doivent être classés par ordre de liquidité. Cela dit, plus vous descendez dans le tableau, plus les actifs ou les passifs ont un caractère liquide (mobilisation à court terme).

Retour haut de page